Rechercher
  • Carole

Pourquoi Chercher du Financement pour Sa Startup?

Voila un sujet qui captive les foules. Comment financer une boite ? Comment se lancer sans argent ? Comment réussir sans risquer? Nous allons développer ce sujet sur plusieurs articles mais débutons par une questions rarement posée : pourquoi se faire financer.


La réponse est assez simple, même si elle ne fait rarement plaisir : se lancer, c'est se risquer. C'est risquer, et même très probablement risquer, d'échouer, de se planter, d'être déçu. On imagine souvent que "se planter" signifie fermer sa boîte sans avoir réussi à en faire quoique ce soit. C'est tout à fait faux. Planter sa boîte, cela veut tout simplement dire ne pas réussir à l'emmener là où on souhaitait qu'elle aille. Pour certains cela signifie "ne pas réussir à trouver des clients", pour d'autres cela sera "rater son introduction en bourse."

Ne vous méprenez pas, je pense que même Adam Neumann, le fondateur de WeWork qui est parti avec un très joli chèque malgré l'annulation de son IPO, doit être foncièrement déçu de la trajectoire prise par sa boîte.

Si la beauté est dans l'oeil de celui qui regarde, l'échec est dans l'égo de celui qui perd.


Le Financement, Un Sujet Serieux

Un des premiers enjeux du financement qui est pourtant souvent ignoré a trait au pourquoi. Pas le pourquoi du marketing (see Simon Sinek) mais le pourquoi a-t-on besoin de financement. Comme pour tout, il y a des bonnes, des mauvaises, et des fausses bonnes raisons.


Financer pour se lancer


Au début d'une aventure, on a forcément besoin de cash. Pour lancer une production, pour monter la structure, pour faire travailler un développeur, un designer, etc. Cet argent est le plus risqué (aucun POC (proof of concept) n'existe donc c'est l'argent le plus dur à avoir.

Deux options : votre richesse personnelle ou celle de vos amis (friends & family money), ou bien vos économies.

Si vous n'avez pas d'économies, vous pouvez faire un prêt (ce que j'ai fait pour ma première boite) mais cela reste rare et risqué.

Les fonds nécessaires pour se lancer peuvent être aussi un bon moyen de fédérer une communauté, notamment à travers des réseaux comme Ulule, Kiss Kiss Bank Bank, Product Hunt. Cela permet de tester le potentiel et la viralité de votre product, en plus de trouver un financement pré-lancement. RESPIRE en a fait un bel exemple l'année dernière en faisant financer une grosse production en amont de son lancement, ce qui a aussi permis d'asseoir la marque et sa fondatrice Justine.


Financer pour grandir


Dans son célèbre article "Why Most Product Launch Fail", HBR parle des échecs financiers "vers le bas" (pas assez de CA), mais aussi vers le haut, notamment "company cannot sustain growth". Cela parait idiot, mais ne pas réussir à grandir assez vite pour absorber la croissance de sa startup, de son produit, cela expose à limiter sa croissance et risquer de se faire dépasser.

Il est donc indispensable de comprendre quel est le bon moment pour entamer un processus de levée de fonds, qui prend en général 6 à 12 mois. J'ai souvent fait des levées de fonds plus rapides car je suis assez impatiente et j'aime dédier beaucoup de temps aux fonds pour l'instruction, ce qui permet d'avancer plus vite.

Lever trop tard peut parfois mettre en péril la croissance potentielle de la startup. Il faut donc trouver le bon moment, en ayant des métriques suffisamment sexy pour attirer les investisseurs, tout en ayant suffisamment de bande passante pour attendre la croissance.


Financer pour compenser l'absence de CA


C'est probablement la pire raison pour lever.

Très rares sont les investisseurs qui vont souhaiter investir sur un projet qui existe, qui n'a pas assez de traction et qui doit lever pour trouver sa traction et survivre.

C'est généralement dans ces circonstances que les levées les plus déséquilibrées se font, c'est à dire celles qui ont des valorisations très faibles tout en demandant beaucoup d'equity (de parts dans la boite). Une startup qui arrive en position de force, avec un peu de temps avant d'être le couteau sous la gorge, ou avec des KPI intéressants, que ça soit du CA ou des users, aura plus de chance de lever.

Encore une fois, pas forcément besoin d'avoir un CA incroyable, mais il est indispensable d'avoir démontré son PMF (product market fit) c'est à dire sa capacité à toucher un marché et à démontrer qu'il existe une vraie attente.


Financer pour Passer la Période COVID-19


La période du COVID-19 est particulièrement tendue pour les startup. Nous ferons d'ailleurs un article sur ce sujet. La plupart des investisseurs (pas tous) sont en stand by en attendant de voir l'ampleur de la crise économique qui va s'en suivre, notamment la vitesse de la reprise.

Idéalement, et je réalise que c'est une phrase difficile, il faut éviter de lever de l'argent dans cette période. Nombreux fonds ou BA ont fermés les vannes aux nouveaux investissements pour quelques semaines. Beaucoup d'entre eux savent qu'ils vont devoir remettre de l'argent dans les startups de leur portfolio, car un certain nombre d'entre elles sont déjà impactées. Seuls les fonds qui venaient de se structurer, ou des fonds historiquement très solides comme Sequoia aux USA, ou Alven en France, continuent d'investir dans des nouvelles structures.

Si votre cash flow vous le permet, il est plus sage d'attendre quelques mois, notamment pour protéger la valorisation de votre structure. C'est notamment pour ça que la BPI a mis en place de très solides engagements, notamment le fameux prêt ATOUT qui vous permet d'emprunter 25% de votre CA de l'année précédente dans n'importe quelle banque et qui sera garanti à 90% par la BPI. Ce type d'engagement, sans précédent dans le monde, montre bien à quel point l'Etat français veut s'impliquer pour saver les startups de cette crise.



Etes vous donc sûrs aujourd'hui que vous devez absolument faire financer votre startup ? Avez vous passé suffisamment de temps à développer un produit / une communauté qui seront les tous premiers leviers de financement de votre startup, notamment par le CA qu'ils vont vous apporter?


Si oui, alors demain nous parlerons de Qui Finance ?

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon

© 2020 by Carole Llewellyn

All texts & images belong to the author and may not be reproduced without permission.