Rechercher
  • Carole

Mon Premier Trimestre de Grossesse

Par où commencer ces premiers retours sur ma grossesse ? Peut-être par la découverte et l'annonce ?

Nous nous sommes mariés le week-end du 26 Septembre et nous sommes partis dès le lendemain en mini lune de miel en Grèce où notre bébé a été conçu. A mon retour à Paris, j'ai donc repris mon quotidien, notamment les concours d'équitation que j'avais promis d'arrêter à Paul 6 semaines avant notre mariage pour éviter de me faire mal.



Quelques semaines après notre retour, l'attitude de Percy à mon égard a beaucoup changé. Il passait son temps à me coller, et à vouloir dormir sur mon ventre. Comme c'est un gros Golden de 35 kilos, ça ne passait pas inaperçu ! Un soir, j'ai fait une story sur Instagram en disant qu'il me collait depuis notre retour (manque que j'avais attribué à notre absence de la maison pendant 5 jours) et de nombreuses followeuses m'ont répondu "ah mais tu dois être enceinte." A ce moment, je me sentais parfaitement bien, mais leurs retours m'ont mis la puce à l'oreille. Je n'ai rien dit à Paul et le lendemain, je suis allée acheter 3 tests de grossesse dans 3 pharmacies différentes histoire d'avoir des lots différents et des marques différentes (et oui, je me suis dit qu'il fallait mieux être prudente, surtout sur un test aussi tôt, j'étais à 3 semaines). Les tests étant positifs, je suis passée au laboratoire leur demander une prise de sang et contre toute attente, les infirmières étaient ravies de ne pas avoir une demande de PCR, et donc m'ont fait le test immédiatement.


La position préférée de Percy depuis ma grossesse

L'Annonce

Le soir même, ma soeur arrivait pour passer le week-end à Paris. Il y avait donc un vrai enjeu de timing, surtout pour l'annoncer aussi tôt. Je ne savais pas trop par où commencer, et c'est vrai que je n'ai pas vraiment intégré l'information autrement que "comment faire pour l'annoncer à Paul ce soir ? et faut-il le dire à ma soeur ?". Sachant que nous avons du annoncer notre mariage à plusieurs de nos proches en visioconférence à cause du confinement, et que l'on sentait que l'épidémie reprenait pas mal... J'ai commencé par acheter des chaussons chez Jacadi, la boutique la plus proche de la maison, et de préparer un petit coffret pour Paul et lui offrir à son retour du cabinet. Il a été très ému, et nous avons décidé ensemble de l'annoncer à ma soeur dans la foulée quand elle a débarqué quelques heures plus tard. Ma grande soeur ayant une passion pour les bébés et la grossesse, elle a poussé des hurlements et a fondu en larmes, c'était vraiment la plus belle des réactions dont j'aurais pu rêver.


Le soir de l'annonce avec les chaussons Jacadi

Les Premiers Symptômes

Passé le premier mois où il ne s'est rien passé, mon plus gros challenge fut d'éviter le champagne alors que j'étais finaliste du Prix Veuve Clicquot de l'entrepreneure de l'année (pas évident, mais l'équipe Veuve Clicquot a été très compréhensive et m'a même envoyé de belles bouteilles pour fêter la naissance à boire après l'accouchement !). Quand les premiers symptômes sont arrivés en novembre, nous étions reconfinés et j'ai donc découvert les joies des nausées et de la fatigue. Ma soeur m'a conseillée de ne pas rester le ventre vide, donc je mangeais en petite quantité toutes les 2 à 3 heures, et je buvais beaucoup de Canada Dry qui semblait avoir un effet appaisant. C'était une recommandation que j'avais trouvée dans le livre The Mama Natural, ma bible santé nature de la grossesse. J'ai fait beaucoup de visioconférences sans caméra, allongée dans mon lit dans le mal, en ayant envie de dormir et de vomir à la fois, c'était assez compliqué et pas très glamour !


Enceinte et privée de champagne au prix Veuve Clicquot, c'est dommage !

Mes Premiers Vêtements de Grossesse

Quand le déconfinement fut arrivé, j'ai réalisé que je ne rentrais plus dans mes jeans. Mon amie Fanny, qui était enceinte et avec qui j'avais beaucoup discuté de la grossesse notamment pour savoir quand arrêter de monter à cheval (Fanny est une grande cavalière professionnelle internationale), m'a conseillé d'acheter des jeans de grossesse même tôt, car c'était plus confortable. Et elle avait tellement raison ! Ces nouveaux jeans ont changé ma vie, même s'ils ont aussi un peu changé mon estime de moi :D Comme je ne supportais plus aucune odeur, je n'arrivais plus à manger tout ce qui faisait mon alimentation normale (fruits, légumes, cuits ou crus, fromage) et je mangeais beaucoup de choses sans odeur comme des surgelés ou des pâtes. Ce fut un moment très difficile, de commencer à grossir, de manger des aliments qui me faisaient en plus mal au ventre (je digère mal le gluten et je suis habituée à manger léger).


Comme je ne rentre plus dans mes jeans, je passe un mois à vivre en jogging !


Mes Premiers Rendez-Vous Médicaux

Je suis suivie depuis longtemps par une gynécologue qui ne fait pas d'obstétrique. Je l'ai donc vue pour confirmer ma grossesse et elle m'a orientée vers plusieurs maternités de quartiers (La Muette, Sainte Félicité, Necker, Port Royal, sont toutes assez proches de la maison). N'ayant pas encore de plan validé pour mon accouchement, j'ai pris rendez-vous chez un gynécologue dont elle m'avait fourni le nom et là, ce fut la douche froide. Absolument tout ce que je déteste dans un rendez-vous médical, d'autant plus stressant pour moi avec un professionnel de santé inconnu : aucune écoute, un gynécologue qui me demande de me dévêtir totalement, qui se lance dans un examen sans me parler, alors que je fonds en larmes de torpeur me demande d'être courageuse car c'est bientôt fini... Bref, je ressors terrorisée du rendez-vous, et totalement perdue. Mon amie Lara me conseille son gynécologue, un vieux monsieur charmant qui va partir en retraite et qui prend encore quelques patientes. Il est immensément gentil et prévenant, m'expliquant chacun de ses gestes, et n'imposant aucun examen à chaque visite. Le jour et la nuit !

Je ne parlerai pas de notre projet de naissance avant la naissance car nous avons fait des choix assez peu conventionnels et je préfère ne pas les exposer avant cette phase de l'après naissance afin de ne pas avoir à les justifier.


en direct pour les BFM Award: mon ventre commence à se voir, et je suis très nauséeuse !


Organiser Mon Congé Maternité

Mon premier bébé étant JOONE, mes premières pensées après Paul fut "comment l'annoncer à mes investisseurs?" sachant que je venais un mois plus tôt d'annoncer une grosse levée de fonds pour partir à l'expansion. J'ai immédiatement sollicité mon coach Adrien pour que nous mettions en place un programme pour mon congé maternité qui me permettait de partir sereine et d'avoir du temps pour profiter de mon bébé après sa naissance, tout en ayant le sentiment que tout restait sous contrôle. Je ferai un article plus long sur le sujet pour bien détailler les décisions prises.

L'annonce à mes investisseurs a été idyllique. Il n'y a pas d'autres mots, et c'est vraiment important de leur dire car j'ai été très chanceuse d'avoir en face de moi des hommes et des femmes aussi compréhensifs et bienveillants (même si cela ne m'étonne pas, vu que nous les avons choisis précisément pour ces qualités). Mais je réalise aussi l'immense chance qu'est la mienne quand au quotidien, beaucoup de femmes subissent encore des réflexions ou de la discrimination quant à leur grossesse sur leur lieu de travail. J'ai des souvenirs émus de ma Lucie qui m'avait raconté comme les annonces des ces deux grossesses s'étaient passées, et de tant de souvenirs de mamans de notre communauté qui nous racontent en message leur désarroi sur ces sujets.


d'Octobre à Décembre : mes 3 premiers mois !

Posts récents

Voir tout