Rechercher
  • Carole

Mon 7ème mois de Grossesse

L'entrée dans mon 3è trimestre a été marquée par le nouveau confinement, ce qui m'a permis de me reposer un peu tout en continuant de travailler à temps plein. C'est également le mois où j'ai continué d'organiser mon congé maternité, sans trop savoir quand j'allais exactement le débuter.


La Fin du Sommeil

Plus le ventre grossit, plus il est difficile de dormir : aucune position ne semble agréable, malgré l'achat d'un coussin de grossesse. Le bébé se met à bouger énormément, ce qui rend l'endormissement difficile et fait que je me réveille souvent la nuit. C'est d'autant plus difficile car les journées sont particulièrement longues au bureau et avec des nuits aussi courtes, compliqué de tout cumuler. J'ai donc mis en place une petite sieste entre 14h et 14h30 pour avoir un moment de repos dans la journée, ce qui m'a permis de me ressourcer rapidement.




La Fin du Sport

Ma grande motivation pour le sport a malheureusement très vite disparu ... et pour cause, j'ai été rattrapée par une peur incontrôlée d'accoucher prématurément. Je me suis fait des tas d'idées comme quoi je me mettais à risque en faisant à nouveau du sport après avoir arrêté si longtemps. Donc j'ai très vite arrêté à nouveau le sport, à mon grand désespoir. De plus, le rythme au travail était si dense que je n'avais pas le temps de faire du yoga ou du sport le matin, donc c'était très difficile de trouver le temps.



Le Nesting

Partie très agréable de ce début de 3e trimestre : faire la chambre ! Nous avons commencé depuis plusieurs semaines, et le fait d'avoir une chambre prête m'a vraiment aidé à me projeter sur le fait que j'allais devenir maman. Ca parait tout bête mais je n'avais pas vraiment eu le temps de me poser face à cette réalité avec tout le travail que j'ai, et le fait de voir cette chambre toute prête, les habits en petite taille, le lit, les accessoires, ce fut un moment merveilleux. J'allais parfois dans la chambre m'y installer juste pour contempler le résultat. Je vous prépare un article complet sur les articles de la chambre de mon fils pour que vous ayez toutes les références !



Organiser L'Après

J'ai aussi commencé à bien organiser le mois d'or, notamment les 2/3 premiers mois. Nous avons eu des conversations très transparentes avec mon mari pour savoir qui allait gérer quoi (se lever la nuit, gérer les changes, les bains, la nourriture, les courses, avoir du temps libre). Le livre Le Mois d'Or en parle notamment très bien, en faisant une liste de questions à se poser à deux afin de bien se préparer, notamment pour éviter le sentiment de ne pas être soutenu.e par son co-parent. Nous avons donc statué sur aucune visite les 15 premiers jours (pas de famille, pas de proches) afin de vivre pleinement ces premiers temps avec notre bébé, uniquement avec les visites médicales (pédiatre, sage-femme, osteopathe). Nous avons également organisé les vacances d'été car nous avons la chance de pouvoir faire congé paternité et d'enchaîner sur les vacances d'été.



Le Vaccin contre le Covid 19 en étant Enceinte.

Jamais je n'aurais cru que l'annonce de ma vaccination en étant enceinte de 7 mois aurait de telles répercussions. Il y a les positives, bien sûr. Des dizaines de messages de futures mamans curieuses de comprendre mon choix, que je leur partage mon opinion, pourquoi j'avais décidé de me faire vacciner, ce que j'avais partagé sur le blog. Des centaines de messages bienveillants de ma communauté, même de la part de certains n'ayant pas encore fait le choix du vaccin mais étant touchés par ma transparence sur le sujet.

La grande douleur est venu des milliers d'antivax qui ont déferlé sur mon compte, au point de rendre ce dernier ingérable. En quelques heures, j'étais submergée par des centaines de MP ou des commentaires menaçants au mieux, souhaitant ma mort ou celle de mon bébé au pire. Ce fut très très douloureux à vivre, et je remercie mille fois notre équipe chez JOONE pour m'avoir aidé à passer ces quelques jours infernaux. Nous avons coupé les commentaires sur plusieurs posts pour endiguer la déferlante, mais ce bashing a été très douloureux à vivre. Non pas qu'il m'ait fait regretter mon choix, mais car j'ai trouvé ca immensément violent que l'on souhaite ma mort ou celle de mon bébé pour un geste que somme toute 60% de la population française a depuis accompli, et qui n'engageait que moi. Chacun est libre de se faire vacciner ou pas sans que l'on puisse ou doive souhaiter la mort de l'autre. Ni celle de ceux qui refusent, ni de ceux qui se font vacciner.



Posts récents

Voir tout