Rechercher
  • Carole

Mon 5ème mois de Grossesse


Avec la perspective, j'aurais certainement du profiter plus de mon 5è mois de grossesse. J'étais encore dans une phase discrète, donc cela devenait de plus en plus difficile de montrer mon quotidien sur Instagram en cachant mon ventre qui ne pouvait plus se rater. Nous avons réussi à faire quelques évènements avant le 3e confinement, mais au global, j'ai le sentiment de ne pas avoir assez profité de ce 5è mois avant la mini tornade de la fin.



Le Sexe !

Ahaha, je vous vois venir ! Je parle bien du sexe du bébé (gender) :) C'est un peu le highlight du 2e trimestre et du 5è mois, cette échographie de T2 qui permet de connaitre le sexe. Nous avions eu en Décembre un premier avis (l'échographe nous avait demandé si nous étions "joueurs" et nous avais annoncé à 60% un sexe); et sa première vision fut la bonne ! La découverte du sexe est un moment vraiment unique. Au départ, nous n'étions pas d'accord avec Paul sur le fait de connaitre ou pas le sexe du bébé (j'étais contre, lui pour), et comme souvent (il vous dirait "c'est tout à fait faux" :D) il l'a emporté. Au final, c'était une bonne chose, cela m'a facilité la projection da ma relation avec mon bébé de pouvoir dire "mon fils" ou "ma fille". Donc aucun regret, et très très heureuse de cette annonce !


Le Prénom

Le compromis que j'ai réussi à négocier avec Paul en échange de l'annonce du sexe était de choisir les prénoms en amont : un pour garçon, un pour fille. Comme ça, pas de négociation a posteriori en fonction du sexe que chacun aurait pu préféré (ce qui n'était pas notre cas). Nous avons trouvé assez facilement le prénom du garçon, mais celui de la fille était un peu plus difficile car nous avons voulu suivre une petite tradition familiale du prénom en C- (Colette, Christine, Claire, Carole, Camille ...) Par contre, avec le temps, ça devient de plus en plus difficile de trouver le bon prénom en gardant la contrainte de la lettre !

Si nos proches ont été informés du sexe du bébé, le prénom, lui, restera secret jusqu'à la naissance. Seul indice : je voulais un prénom qui fonctionne en France et aussi aux Etats-Unis !


Sentir le Bébé Bouger

Le 5e mois fut aussi le mois des premiers mouvements. Ce fut une petite angoisse, car je voyais toutes les copines sur Instagram ou WeMoms parler de leur bébé qui bougeait et moi, je ne sentais rien.... Je commençais à me dire que j'étais nulle et que mon bébé n'était pas heureux à l'intérieur, et que c'est pour ça qu'il ne bougeait pas... Finalement, après la première séance d'haptonomie, j'ai réalisé que mon bébé bougeait bien, juste que je ne l'avait pas senti ni bien interprêté. Et une fois que c'était parti, ça ne s'arrêtait plus !



Débuter la Préparation

Nous faisons une double préparation : haptonomie et hypno-naissance. Je vous ferai deux articles sur chaque pour vous parler plus de détails de notre choix de préparation et pour rentrer plus dans les détails. Mon seul conseil : ne pas attendre le 5e mois pour s'y intéresser ! J'ai eu l'immense chance d'avoir deux reco de deux super papa : Jean Charles, le cofondateur d'Alan, qui m'a donné le contact de Ruxandra Dorobantu (hypnonaissance) et Louis Marty le fondateur de Merci Handy qui m'a lui donné le contact de son haptonome Noemie Pennarun. Comme j'ai peu d'amies proches qui sont mamans, mais plus des "collègues CEO" (majoritairement masculins, malheureusement), j'ai pu avoir plein de reco intéressantes venant de papas et j'ai trouvé ça d'autant plus chouette !



Premiers Achats

Une fois le sexe connu, il est devenu plus facile de se projeter et d'acheter des habits pour le bébé. J'ai fait une razzia sur Vinted, cette application de seconde main. J'ai créé un tableau Excel dans lequel je notais tout ce que j'achetais afin de voir s'il me manquait des tailles ou des formes précises. J'ai beaucoup échangé avec les mamans de notre communauté chez JOONE et aussi avec celles de WeMoms et j'ai pu ainsi acheter la plupart des essentiels en seconde main. Nous avons aussi fait un tour dans les deux boutiques préférées de Paul : Tartine & Chocolat et Ralph Lauren où il a dévalisé les rayons naissance. Niveau couleur, nous avons voulu rester très neutre avec beaucoup de blanc, des tons neutres (gris, beige, couleurs pâles) car je n'aime pas beaucoup les couleurs vives.




Lancer la Chambre

Autre étape importante : commencer de préparer la chambre. Ca parait un peu tôt mais cela permet de se projeter. Et comme la chambre d'amis faisait un peu office de fourre-tout, il y avait plusieurs étapes un peu relou avant de pouvoir attaquer la préparation de la chambre : on pouvait trouver dans notre chambre d'amis tout le linge, des caisses de vins et d'alcools restant de notre mariage, mes robes de mariées, et toutes les réserves d'eau en bouteille (j'assume mon geste non écologique : ayant grandi en Auvergne où l'eau du robinet est très très pure, j'ai beaucoup de mal à boire l'eau du robinet à Paris où elle a un goût très chimique pour mon palet). La première étape fut donc le rangement de la chambre et donc de la cave. Estelle, ma merveilleuse wedding planneuse, a très gentiment proposé de m'aider à faire la décoration de la chambre et nous nous sommes mises à la recherche d'une thématique qui nous plaisait : nous sommes tombé sur la Savane, qui était assez gender neutral et qui apportait des touches très jolies tout en restant dans une neutralité niveau couleur.






Même tenue, même jour, pose enceinte, pose cachée

Modifier toute la Garde-Robe

La fin avérée de la garde-robe d'avant eut lieu au 5è mois pour moi. Plus possible de rentrer dans mes robes, mes leggings non grossesse, mes t-shirts devenaient trop courts ... bref, c'était assez compliqué. Il faut refaire toute une garde robe en un temps assez limité, surtout avec les magasins qui fermaient au fur et à mesure des restrictions du gouvernement. Je me suis donc retrouvée à vivre dans mes joggings préférés de chez Pangaia et Calvin Klein qui étaient suffisamment larges pour accueillir mon ventre grossissant. J'ai dévalisé le Uniqlo d'Opera pour acheter des t-shirt manches longues dans la taille supérieure, et j'ai porté pendant un mois ou deux les quelques pulls qui n'étaient pas trop court ! Et heureusement que j'avais acheté un manteau d'hiver hyper chaud chez Seraphine qui me permettait de ne pas avoir froid avec une parka ouverte.



ma parka grand froid Seraphine, utile en montagne !