Rechercher
  • Carole

Faut-il (ou pas) Parler de "Wedding Body" ?

Le wedding body, comme le summer body, est une expression que de nombreuses femmes connaissent, qui apparait au printemps dans les blogs et les magazines féminins. Lors d'une story il y a quelques jours, j'ai voulu parlé de ma routine avant le mariage pour rester en forme et j'ai eu plusieurs retours me reprochant de ne pas promouvoir une image saine en parlant de wedding body et de ma routine sportive et diététique. Alors pourquoi est-ce que j'ai ressenti le besoin, l'envie, la liberté de parler de mon wedding body et des efforts que j'ai souhaité faire ? Quelques réponses.


Mon Corps est A Moi

Ce blog post est particulièrement personnel car il touche a un sujet qui l'est tout autant: mon corps. Je suis rarement touchée par les commentaires négatifs en ligne, mais j'étais surtout déçue de voir qu'en 2020, à l'heure où l'on parle de body positive, je n'avais pas le droit de parler du fait que j'aime me sentir en forme, plutôt mince, un peu musclée, sans que cela ne soit pris comme une adhésion à des diktats de mode ou que je ne sois accusée de promouvoir un style de vie malsain. Mon corps est à moi. Il est de mon devoir, de mon avenir, de pouvoir vivre en accord avec lui et de trouver des moyens de me sentir bien avec lui.


Le Sport m'Aide à me Sentir Mieux

J'ai une relation au sport qui n'est pas tant lié à la performance (je déteste le cardio par exemple) qu'au bien être. En dehors du cheval que je pratique toutes les semaines, les sports que je pratique au quotidien peuvent varier énormément en fonction de mes envies et de mon emploi du temps. Parfois, je fais deux ou trois fois par semaine chez Dynamo pour faire du Soul Cycle. Certaines semaines, j'ai fait 3 séances de BodyPump chez Neoness. Parfois j'ai fait 3 séances de Yoga chez Qee. Parfois je fais de la danse classique sur DanceFloor ou sur des chaines YouTube. Parfois je ne fais rien. Parfois, je fais tout ça chez moi. Ce matin avant d'écrire ce post, j'ai fait 200 abdos dans mon salon avec Percy qui m'empêchait de le faire correctement. Ce que j'aime, c'est me sentir mieux après le sport. Peu m'importe le sport qui m'y emmène.



Je Mange au Mieux malgré mon IBS

IBS (Irritable Bowel Syndrome) est une maladie peu reconnue, sans gravité, mais très pénible au quotidien. Depuis mes 15 ans, mes parents vivent avec une liste de produits "interdits" par mon régime alimentaire car mon corps réagit parfois très fortement à certains ingrédients (maïs, par exemple, que j'ai arrêté depuis mes 15 ans alors que j'étais une grande fan). Avec le temps, j'ai appris à remanger de nombreux ingrédients, et à vivre avec cette maladie désagréable, notamment en faisant attention à mon rythme de repas et aux quantités. Quand je fais un gros repas le dimanche, il faut souvent que j'aille faire une sieste ou a minima que je m'allonge pour faire baisser la douleur. Je suis à l'écoute de mon corps et je ne me nourris que de choses qu'il tolère bien et que j'aime manger.


Mon Hygiène Diététique est une Habitude.

Disons le en toute transparence : dans ma vie "d'avant", quand j'étais comédienne, je pesais dix kilos de moins. Non pas parce que je m'affamais mais car mon rythme de vie était différent. Je ne me levais pas à 6h tous les matins, je n'étais pas stressée, je dormais plus longtemps, je n'avais pas d'horaires précis pour déjeuner ou dîner. Une partie de mon métier était aussi de garder un corps agile, me permettant de jouer n'importe quel rôle. Manger sainement faisait partie de cette routine. Mon corps était mon outil de travail. C'est notamment pour ça que j'ai dû arrêter quand j'ai eu mon accident de cheval : mon corps ne me permettait plus de travailler sans souffrir.


Photoshoot pour la marque OPUS en 2012

Le Stress a des Effets Dévastateurs sur mon Corps

Depuis que j'ai lancé JOONE j'ai pris sept kilos. Il serait facile de dire que c'est à cause des restaurants et des soirées, mais je ne sors que très peu et je n'ai aucun problème à choisir le plat sain quand je vais déjeuner. Ce qui a un effet dévastateur sur mon corps et donc sur mon poids, c'est bien le stress. L'été dernier, j'ai perdu 4 kilos en 3 semaines de vacances, sans rien modifier à mes habitudes alimentaires ou sportives, cet été c'était 2. Ils sont repris généralement fin Septembre. Je ne peux pas faire grand chose contre le stress au quotidien que je ne fais pas déjà : maintenir une hygiène de vie aussi saine que possible, faire du sport, reposer mon corps vraiment, méditer, prier, avoir mes chiens au bureau avec moi.




Je Déteste me Voir en Photo

Cela parait paradoxal, notamment car je poste beaucoup sur Instagram et que j'ai fait beaucoup de photos quand j'étais actrice, mais je n'aime pas me voir en photo. Je repère en premier tous mes défauts, et je ne vois que ça. Il existe très peu de photos où je me trouve "jolie" et ce sont souvent des photos que les gens n'aiment pas trop, comme cette photo de Julien Brugnat où l'on ne me voit très peu. Je fais beaucoup de communication pour JOONE, et je dois donc être toujours prête et à l'aise devant un objectif ou une caméra. Pour mon mariage, je vais être filmée et photographiée pendant trois jours, ce qui est un vrai challenge et une véritable source de stress pour moi. Malgré mes efforts, je conserve de nombreux complexes avec lesquels je vis au quotidien, comme certainement pas mal d'autres femmes et d'hommes (car on parle peu du fait que parfois, les hommes peuvent être complexés).



Pour toutes ces raisons, j'ai en effet envie de parler librement de mon wedding body, tout comme je parle de mon sport, de mon végétarianisme, de mes habitudes de vie, sans en faire la promotion. Nous avons toutes des corps, des vies différentes avec lesquelles nous devons composer. Et plus que jamais, je respecte le choix de chacune (et chacun) de faire avec soi-même comme il le souhaite.


  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon

© 2020 by Carole Llewellyn

All texts & images belong to the author and may not be reproduced without permission.