• Carole

Rep' Me Up


Juste avant les vacances, j'ai eu l'opportunité de découvrir une nouvelle étape incontournable dans la vie d'un auteur: la rencontre avec les réprésentants, aka "les représ."

Très honnêtement, ça faisait plusieurs fois que mon éditrice prononçait ce mot et que je faisais "oui oui" de la tête sans savoir de quoi il s'agissait, histoire de ne pas passer pour l'imbécile qui n'y connaît rien, jusqu'au jour où elle m'a dit "Tu rencontres les représ mardi matin." Et là, il a bien fallu poser la question.


Les représ, donc, sont des gens qui voguent en goguette pour vendre nos livres. Ils rencontrent les librairies et travaillent avec le service commercial pour faire connaitre les dernières nouveautés, présenter les auteurs encore inconnus, partager leur enthousiasme pour un texte. D'où l'importance d'une première rencontre avec un auteur qui vient avec son premier roman chambouler le planning à la dernière minute.

Je n'ai jamais eu de mal à pitcher mes startups ou ma thèse. Cela fait partie des choses qui sont assez organiques, assez "marketing", donner les bons mots clés, partager son enthousiasme, ce sont des choses qui me viennent facilement pour tout l'aspect professionnel / business de ma vie. Pour l'écriture qui est largement plus intime et qui a un lien avec mon moi profond, c'est beaucoup plus compliqué. Car il y a des jours où je trouve que mon texte est correct et des jours où je suis pétrie de doutes. Il y a des jours où je peux aller jusqu'à me dire que ma phrase est belle et certains où je suis juste transie de peur par ce que j'écris. Difficile dans ces conditions de venir parler de son texte.

Au delà du stress (on m'avait dit quatre ou cinq, ils étaient presque une vingtaine), c'était surtout la peur de ne pas trouver les bons mots, de trouver le bon équilibre entre en dire trop et ne pas en dire assez, de passer pour l'auteur lunaire incompréhensible ou encore pour celle qui n'a rien à dire d'intéressant à part "si vous voulez comprendre, lisez mon livre."

Au final, il semble que je ne m'en sois pas trop mal sortie. Les représ avaient l'air super enthousiastes à l'idée de découvrir le livre qu'ils ont reçus juste avant Noël, ils m'ont posé beaucoup de questions, c'était un beau moment d'échange. C'est toujours assez surréaliste de parler de ses personnages comme s'ils étaient vivants et qu'ils avaient une vie qui leur était propre mais après tout, c'est un peu leur cas.

Une Ombre Chacun

Sortie le 13 Avril, Editions Belfond.

Clara, 30 ans, vit dans le confort parisien une vie idéale auprès de son mari Charles. Pourtant, lorsqu'il lui demande un enfant, Clara décide de partir sans laisser de traces. Ayant beaucoup d'argent mais trop peu de temps, Charles missionne Seven, un ancien Marine américain, de retrouver son épouse.

A travers l'Europe, Clara et Seven vont partir à la recherche de vérités sur eux-mêmes qui vont altérer pour toujours le sens de leurs vies.

Carole Llewellyn. All Rights Reserved.

#publication

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon

© 2020 by Carole Llewellyn

All texts & images belong to the author and may not be reproduced without permission.