• White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon

© 2020 by Carole Llewellyn

All texts & images belong to the author and may not be reproduced without permission.

  • Carole

Le Bruit X La Fureur


Dans le cadre d'un challenge de lecteurs sur Instagram, j'ai posté aujourd'hui une photo de The Sound and The Fury de William Faulkner pour présenter un auteur avec un nom en F #NamesinF. Je me suis donc dit que j'allais en profiter pour vous parler de mon amour profond pour Faulkner.

Pour ceux d'entre vous qui ont lu mon premier scénario, When Rain May Come, vous connaissez mon attirance (purement artistique bien sûr) pour la thématique de l'inceste. Pour rappeler les mots de Mark Winchell qui sont en signature de mail, "the greatest literature enables us to look into the very heart of darkness by making of the intolerable a thing of beauty." J'adore cette citation qui relie deux auteurs que j'admire beaucoup (Joseph Conrad, The Heart of Darkness, et John Keats, Endymion) mais qui représente pour moi une des définitions les plus pertinentes de la littérature et de l'art en règle générale: trouver de la beauté dans des choses simples et dans des choses subversives. Quand Van Gogh peint une famille de paysans à table dans Les Mangeurs de Pomme de Terre, on touche à un sujet simple, évident – une famille à table, et pourtant, l'art rend ce moment gracieux, tragique, douloureux. Quand Shakespeare écrit les désirs coupables de Laby Macbeth, on ne peut que vouloir qu'elle les mène à bien. Que parfois le crime puisse payer.


Quand Faulkner écrit les dérives et les obsessions de la famille Compson dans le Sud de l'après Guerre de Sécession, on se retrouve pris entre la compassion et une forme de rejet ambigu pour cette galerie de personnages imparfaits, marqués par leur paradoxe dans la tragédie de leur existence, et pourtant, on aime comprendre l'amour que porte Quentin à sa sœur Caddy. C'est un peu dans la même veine qu'on aimera un Lolita de Nabokov, avec un plaisir coupable mais à la hauteur de la complexité humaine.

The Sound and The Fury est un effort. C'est un livre qui se permet beaucoup de libertés artistiques, et qui rappelle dès le titre la beauté indispensable de la tragédie humaine d'une vie. C'est notamment grâce à cet ouvrage subversif qui joue avec la narration et les nerfs du lecteur novice que Faulkner a reçu le Prix Nobel de littérature en 1949. A découvrir donc, un jour où il fait soleil, un jour de boue, un jour de froid, dans un monde lointain où votre esprit sera libre de partir aussi loin que Faulkner et de vous dire quand même, cela serait bien que le crime paie aujourd'hui.

Une Ombre Chacun, éditions Belfond. Avril 2017. En pré-vente sur FNAC.COM.

-- Carole Llewellyn, all rights reserved, 2017 --

#auteur #écrivain #nobel #littérature #livres